Chers amis,

Un point sur notre association « MoiAussiAmnesie» , une semaine après sa création. Nous avons reçu des dizaines d’adhésions de victimes d’amnésie traumatique liées à des violences sexuelles et nous vous en remercions vivement.

Notre structure est une première en France, de même que les groupes de parole spécialisés dans ce thème là. Nous sommes donc tous entrain de construire un nouveau mouvement visant à mieux faire connaître l’amnésie traumatique par le grand public ainsi qu’à une meilleure reconnaissance des victimes.

Nous souhaitons également la bienvenue à nos membres d’honneur, des personnalités concernées par cette question, dont l’adhésion nous réjouit et apporte également sa légitimité et crédibilité à notre combat. Combat qui est aussi législatif, puisque nous souhaitons l‘introduction de l‘amnésie traumatique dans la loi comme un « obstacle insurmontable» suspendant la prescription.

Ces personnalités nous faisant l’honneur de compter parmi nos membres, voici un bref portrait de chacun:

Muriel Salmona : pour ceux qui ne la connaissent toujours pas… la Dre Salmona, psychiatre, est la grande spécialiste du psycho traumatisme en France. Son engagement sans relâche depuis plus de 20 ans pour faire reconnaître le psychotraumatisme et la mémoire traumatique a rendu possible le combat que nous menons aujourd’hui. En 2009, elle a fondé l’association Mémoire traumatique et victimologie, dont elle est la présidente. Cette association a pour but d’informer et de former les intervenants auprès des victimes de violences. Agée de 62 ans, elle est l’auteure de plusieurs ouvrages dont vous trouverez la liste sur le site précieux de son association.

Son époux, le Dr Jean-Pierre Salmona a également adhéré à l’association et nous lui souhaitons la bienvenue. M. Salmona a effectué un travail fantastique pour traduire en français l’étude prospective de victimes d’amnésie traumatique liée à des viols de l’Américaine Linda Meyer Williams dont voici le lien.

Jim Hopper : psychologue américain, enseignant à la Harvard Medical School nous fait l’immense honneur de nous rejoindre et de donner ainsi une dimension internationale à notre action. Il est un expert reconnu du psycho traumatisme aux Etats-Unis, où il est en quelque sorte l’équivalent de la Dre Salmona. Il prend notamment en charge des victimes de viols dans leur enfance et forme aussi de nombreux professionnels à ces questions: juges, militaires, avocats. Jim Hopper a notamment écrit pour le Washington Post. Voici un lien vers son blog.

Eugénie Izard : pédopsychiatre, présidente du REPPEA (Réseau de professionnels pour la protection de l’enfance et de l’adolescence). Elle oeuvre sans relâche pour la protection de l’enfance, sensibiliser aux problèmes de la maltraitance infantile depuis plusieurs années. Dans sa pratique, Mme Izard a constate régulièrement des cas d’amnésie traumatique infantiles très précoces. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages, dont certains ont été co-dirigés par le pédopsychiatre, Maurice Berger. Voici son blog.

HÉLÈNE ROMANO: psychologue psychothérapeute, elle consacré sa carrière depuis plus de 20 ans à la prise en charge des blessés psychiques, petits ou grands que la vie n’a pas épargnés. Psychologue d’urgence et expert judiciaire, elle a écrit 30 livres et plus de 300 articles de recherches.

François-Noël Buffet :sénateur du Rhône LR depuis 2004, il est âgé de 54 ans. Avocat de formation, il a commencé sa carrière politique en 1990 comme Conseiller municipal. Vice-président de la Commission des Lois au Sénat, il s’est énormément impliqué dans le groupe de travail mis en place à l’automne 2017 sur les violences sexuelles commises sur les mineurs. Le rapport a donné lieu à la proposition de loi votée le 27 mars dernier. C’est dans ce cadre que M. Buffet a défendu l’amendement pour la reconnaissance de l’amnésie traumatique comme un « obstacle insurmontable » suspendant la prescription. Amendement qui a été adopté à une large majorité. M. Buffet considère que ces sujets sont suffisamment graves pour être traités dans un esprit transpartisan. C’est ainsi qu’il a accepté que son amendement soit repris à l’Assemblée nationale, dans le cadre du projet de loi, par la députée UDI, Sophie Auconie. Voici son site.

Sophie Auconie : députée de la troisième circonscription d’Indre-et-Loire depuis 2017, Mme Auconie est âgée de 54 ans. Vice-présidente de l’Union des démocrates et des indépendants, elle est conseillère municipale de Tours depuis 2008. Elle a été députée européenne entre 2009 et 2014. Mme Auconie s’est beaucoup investie sur la question des violences sexuelles. Elle a co-écrit avec Marie-Pierre Rixain, le rapport de la Délégation aux droits des femmes qui a inspiré le projet de loi sur les violences sexuelles. Lors des débats en séance publique, elle est montée au créneau pour défendre un interdit clair de tout acte sexuel d’un adulte commis sur un enfant, s’opposant au fameux article 2. Elle est favorable à l’imprescriptibilité des crimes sexuels sur mineurs et a donc présenté un amendement similaire à celui de M. Buffet sur l’amnésie traumatique, qui a été rejeté. Son site.

MUGUETTE DINI : sénatrice du Rhône UDI-UC de 2004 à 2014, Mme Dini nous fait l’immense plaisir de nous rejoindre. Agée de 78 ans, elle s’est battue pendant toute sa carrière politique sur les questions sociétales et notamment sur les violences sexuelles au sein de la Délégation aux droits des femmes du Sénat. En 2014, Mme Dini avait déposé au Sénat une proposition de loi visant à prendre en compte l’amnésie traumatique en faisant partir le point de départ de la prescription à partir de la révélation des faits. Sa PPL avait été votée et traduite déjà par un allongement à 30 ans après la majorité puis rejetée à l’Assemblée nationale. Depuis sa retraite, Mme Dini est restée très active et impliquée sur la question des violences sexuelles au sein de l’association « Stop aux violence sexuelles ». Présentation ici.

LOUISE GODBOLD : elle est co-directrice de l’ONG Echo Parenting & Education, basée à Los Angeles, qui s’est spécialisée dans la gestion du traumatisme psychique. Ancienne actrice, Louise est également une des actrices du mouvement #MeToo. Elle a été victime d’une agression sexuelle de la part du producteur américain Harvey Weinstein, à l’âge de 28 ans. Louise s’est spécialisée dans le psycho traumatisme ayant en outre subi des violences sexuelles lorsqu’elle était enfant. Nous sommes ravies de l’accueillir dans cette période de transition historique mondiale où, pour la première fois, les victimes se saisissent de la parole et sont écoutées…. Son site

Andréa Bescond : danseuse, comédienne, autrice et metteur en scène française. Âgée de 38 ans, elle s’est fait connaître avec son spectacle “Les Chatouilles” qui raconte l’histoire d’Odette, violée dans l’enfance, ses traumatismes et son chemin pour s’en sortir. Andréa a obtenu un Molière pour ce spectacle en 2016. Elle s’est engagée avec détermination dans la lutte contre les violences sexuelles, notamment celles faites aux mineurs. Les Chatouilles c’est un peu son histoire car Andréa a été violée à l’âge de 9 ans. Elle a ensuite été victime d’une amnésie traumatique d’une dizaine d’années avant de déposer plainte contre son agresseur qui a été jugé et condamné. Andréa et son compagnon le metteur en scène Eric Metayer ont adapté leur pièce au cinéma, un film très attendu qui a déjà été sélectionné au festival de Cannes et qui sortira en novembre prochain. Eric Metayer nous fait également le plaisir de rejoindre notre association. Un grand merci à tous les deux. Le site.

Longue vie à « MoiAussiAmnesie » qui est avant tout votre association,

Bon week-end à tous,

Mié Kohiyama pour le groupe « MoiAussiAmnesie ».

Pour adhérer à l’association

Share This