Bonjour à tous, journée d’audition au Sénat après une courte nuit. J’ai beaucoup pensé à toutes les histoires que vous m’avez fait le privilège de me confier et que j’emporte avec moi pour les remettre aux sénatrices et aux sénateurs. C’est une démarche courageuse et précieuse tant je sais à quel point cela n’est pas facile… Alors encore merci à tous. Précieuse aussi parce qu’en libérant sa parole sur des ombres, on projette de la lumière dans le monde. Une psychiatre qui m’a beaucoup aidée m’avait un jour dit: “votre plus grande victoire sur votre agresseur, c’est d’être en vie et de parler”. Donc oui, continuons à témoigner sans relâche pour faire reculer ces tabous et ces horreurs. Quelque chose aussi m’a frappée en recueillant votre parole. A quel point nombre d’entre vous décrivez bien comment il suffit parfois d’une parole malheureuse ou volontairement mal intentionnée après les viols pour plonger les victimes dans des années de souffrance, de silence ou d’oubli…d’où l’importance aussi de prendre conscience de la valeur et du poids des mots…#lesmotsjustes.

Le mouvement ne s’arrête pas aujourd’hui. Il est encore loin d’être gagné. Quant à moi je vais continuer à publier (pour ceux et celles qui le souhaitent) vos histoires d’amnésie traumatique sur cette page, à écouter tous ceux et toutes celles qui souhaiteront les confier avec mon ouïe et mon coeur de victime-journaliste. A force de dire avec le maximum de clarté possible, nous finirons bien par être entendus et avoir l’espoir que les lois évoluent….#PlusFortsensemble