Chère amies et chers amis,

J’espère que vous avez toutes et tous passé un bel été et de très belles vacances. Le nôtre a été très militant et actif dans le sillage des débats autour de la #LoiSchiappa.

Vous avez j’imagine lu toutes les tribunes que nous avons co-écrites et signées, celle du JDD et celle des Actualités sociales hebdomadaires (ASH) parue aujourd’hui.

En premier lieu, nous tenons à présenter nos excuses aux victimes qui ont pu penser ou s’inquiéter que cet activisme signifiait que nous allions arrêter l’activité de MoiAussiAmnesie et notre combat autour de l’amnésie traumatique. C’est évidemment hors de question.

Comme nous vous l’avions annoncé début août, nous avons mis de côté notre activité au sein de l’association pour profiter des congés mais l’actualité nous a rattrapés avec les suites de la loi sur les violences sexuelles et sexistes. Nous pensons qu’il est important de se positionner dans la lutte globale contre les violences sexuelles, particulièrement celles faites aux mineurs, aux côtés des autres associations et en s’inscrivant dans le débat national.

En ce qui concerne le coeur de notre action, voici une très émouvante émission de RMC découvertes où je raconte mon histoire et le mécanisme de l’amnésie traumatique diffusée ce matin. J’ai l’honneur d’être interviewée aux côtés Sébastien Boueilh (Association Colosse aux pieds d’argile), formidable pour tout le combat qu’il mène et continue à mener pour protéger les mineurs dans le milieu sportif. La Dre Muriel Salmona (Association Mémoire Traumatique et Victimologie) intervient pour expliquer comme à son habitude avec une puissante clarté l’impact des violences sexuelles sur les enfants. L’ex-sénatrice Muguette Dini parle de la prescription pénale.

Le lien pour le replay:
http://rmcdecouverte.bfmtv.com/mediaplayer-replay/…

Nous allons dans les jours qui viennent vous annoncer un calendrier pour la reprise de nos groupes de parole avec le premier qui se tiendra à Lyon et le suivant à Paris et reprendre la diffusion de vos témoignages sur ce mécanisme neurologique qui affecte tant de victimes de violences.

Plus que jamais, nous sommes motivés à poursuivre ce combat malgré la déception législative de l’an dernier. Je vous rappelle que l’amendement proposé par le sénateur François-Noël Buffet qui visait à inscrire dans la loi l’amnésie traumatique comme un “obstacle insurmontable” suspendant la prescription n’a finalement pas été retenu dans la loi sur les violences sexuelles et sexistes et ce, malgré deux larges votes favorables au Sénat.

Nous continuerons donc à expliquer, médiatiser notre combat aux côtés de la Dre Muriel Salmona de telle sorte à ce qu’un jour l’amnésie traumatique soit totalement acceptée, reconnue par la justice, par les professionnels du soin et correctement prise en charge en France.

Belle fin de semaine à toutes et à tous.

Mié Kohiyama pour le groupe #MoiAussiAmnesie

PS: à ceux qui se poseraient la question, un raccourci de montage laisse à penser que mon ami Raphaël gère MoiAussiAmnesie avec nous. Il n’en est rien. C’est toujours Natacha Bras Gil Ipse et moi même qui sommes aux manettes!