Chers amis,

Chose promise, chose due. Le premier groupe de parole de victimes d’amnésie traumatique suite à des viols en France aura lieu à Bordeaux le 17 février prochain.

Le choix de Bordeaux s’explique par le nombre de réponses que nous avons eues comportant un maximum de personnes concernées par cette région.

Nous sommes entrain de sélectionner le lieu de rencontre et préparons le groupe. Nous nous orientons vers une forme très libre et spontanée souhaitée par une majorité des participants(es), l’idée principale étant de se rencontrer, d’échanger, de partager et de nouer le cas échéant des liens entre nous. A la date d’aujourd’hui, nous serons une dizaine.

Pour certains et certaines participantes, venir à ce groupe représente un coût matériel non négligeable, sans compter certaines dépenses liées notamment à la location de la salle. Nous avons donc décidé d’ouvrir une cagnotte collective qui sera gérée par Virginie sur internet sur la base de dons anonymes. Voici le lien:  cagnotte collective.

Si vous souhaitez donner 10 centimes ou plus, ou rien, vous êtes libre. Nous reverserons les fonds aux personnes qui en ont besoin et nous utiliserons le reste pour payer ces frais.

Concernant le 17 février, nous vous proposons de venir avec un objet, un texte, une musique….etc ou tout ce que vous souhaitez afin de vous présenter. Si vous ne souhaitez venir qu’avec ce que vous êtes, c’est aussi possible et c’est déjà énorme.

Enfin, l’organisation du prochain groupe de parole sur Paris est déjà en cours. Valérie est entrain de chercher des lieux de rencontre. Nous allons prochainement vous proposer des dates en mars ou en avril.

La libération de la parole et le rassemblement de victimes d’amnésie traumatique suite à des viols sont en marche.

Merci à tous pour votre participation à cet effort crucial.

Mié pour le groupe « Moiaussiamnésie » avec Valérie, Natacha et Samir.